Retour sur le meet-up Open Data sur Twitter Spaces

23 novembre 2021

Mardi 16 novembre, un meet-up spécial open data a eu lieu en direct du Twitter Spaces @89C3 ! 4 intervenants ont présenté et répondu aux questions sur leur projet open data. Retrouvez un résumé de leurs échanges.

L’avancée du Groupe BPCE sur l’open data

Pierre-Philippe Cormeraie, Chief Digital Evangelist (BPCE), a animé ce meet-up au cours duquel François Xavier Morvan (Groupe Kering), Martin Tes (BPCE) et Julia Zucker (Beta.gouv) sont intervenus.

Celui-ci a commencé par évoquer le portail open data du Groupe BPCE réalisé avec Opendatasoft, acteur de référence sur le marché du partage de données. 

« Les producteurs ne pensent pas forcement à mettre les données sous un format utilisable par tous. Le déclic se fait petit à petit. Toutefois, il y a une volonté d’avancer et de tester des choses. » Pierre-Philippe Cormeraie

L’open data et le recrutement chez le Groupe BPCE

Dans un premier temps, Martin Tes, Responsable de projets RH expérience candidats chez BPCE, a partagé ses premiers retours d’expérience liés à l’open data pour les offres d’emploi.

« L’open data permet de faire gagner du temps : l’API est déjà accessible et prête à être récupérée simplement. Cela évite les temps d’échanges et permet de partager les offres plus rapidement. » Martin Tes

« Jusqu’à maintenant nous étions obligés de travailler avec plusieurs partenaires pour multi-diffuser nos offres d’emploi. L’open data nous permet de gagner du temps dans les échanges avec ces acteurs. » Martin Tes

Connecté en tant que participant à ce meet-up sur Twitter Spaces, Jean-Marc Lazard, CEO d’Opendatasoft, est également intervenu pour partager son point de vue sur l’ouverture des offres d’emploi, en voie de devenir un nouveau standard pour tous.

Une plateforme numérique accessible à tous

Dans un second temps, Julia Zucker, Intrapreneuse chez beta.gouv, explique que la démarche de l’incubateur des Services Numériques de l’état consiste à rendre la data accessible et compréhensible. 

Aujourd’hui, des solutions comme acceslibre existent. Une plateforme collaborative axée sur l’accessibilité pour faciliter les déplacements des personnes en situation de handicap dans un ERP (établissement recevant du public).

Ainsi, les coordinateurs de ce projet proposent aux entreprises intéressées de mener une réflexion commune pour déterminer comment des acteurs tiers peuvent aider à récolter les données d’accessibilité et à les diffuser.

« Nous sommes à la recherche d’acteurs qui veulent faire partie de cette boucle vertueuse et participer à la dissémination de ces infos sur le web. » Julia Zucker

L’environnement et la data, finalement pas si éloignés 

Notre dernier intervenant, François-Xavier Morvan, Sustainability Performance Senior Manager chez Kering Group, a soulevé l’importance de l’utilisation de la donnée et l’impact qu’elle pouvait avoir sur l’environnement. Depuis quelques années, il leur est possible de mesurer l’impact carbone et monétaire de leurs entreprises, grâce aux données collectées.

« On a développé le compte de résultat environnement. Il permet de mesurer l’impact environnemental de toutes les entreprises du groupe Kering. Il mesure l’empreinte sur toute la chaîne de valeur, incluant entres autres, la vente et ce qui se passe après. » François-Xavier Morvan

Une base de données pour tous

Pour Julia Zucker, il est aujourd’hui capital de faire preuve d’altruisme. Toutes les entreprises devraient collaborer afin de tirer un maximum de bénéfices sur l’exploitation des données.

Merci à tous nos intervenants et participants de ce troisième meet-up sur Twitter Spaces ! 👏

Vous souhaitez en savoir plus sur l’actualité data du Groupe BPCE ? Cliquez ici !