Acculturation data

On parle généralement de data pour englober en un même terme les données (en tant qu'élément informatique), l'information qu'elles contiennent et leurs contexte. Les données peuvent être des faits, des nombres, des textes, des images, etc. pouvant être traités par des outils informatiques. Aujourd’hui, les entreprises accumulent de vastes quantités de données, structurées ou non, sous différents formats, dans différentes quantités de données. Dans le Groupe BPCE il existe plusieurs sources de données : les données internes issues de notre système d'information (données relatives au groupe, à nos clients, à nos offres, aux transactions), les données externes issues de systèmes d'information tiers (données de nos partenaires, données achetées, données accessibles en Open Data) et les données d'usages, issues des applications liées à Internet (tracking, messagerie, chat, web, etc.).​

Au sein du Groupe BPCE, c'est Yves Tyrode,  directeur général qui est charge du digital et de la data depuis 2016. Dans cette organisation autour de la data,
Yves Tyrode chapeaute deux pôles :

● le pôle « Usages avancés de la data et IA », piloté par Frédéric Burtz, qui prend en charge le développement de cas d’usage liés à la data, c’est-à dire la valorisation de nos données avec les nouvelles technologies de la data science, intelligence artificielle et machine learning,
● le pôle « Gouvernance et démocratisation de la data » piloté par Ludovic Favarette,  Chief Data Management Officer (CDMO) qui est en chage de en charge de l’animation et du déploiement de la gouvernance et de la culture data au sein du groupe.
C'est dans ce cadre qu'un programme d'acculturation data à destination des collaborateurs du groupe a été conçu pour sensibiliser les équipes et les amener à percevoir autrement leur propre environnement.